top of page

Thana doula - Accompagnement de fin de vie - Le métier


Depuis plusieurs années, nous assistons à l’émergence d’une nouvelle profession liée aux soins de fin de vie : la doula de fin de vie ou "thanadoula". Lorsqu’on dit « doula », on pense à l’accompagnante à la naissance qui soutient en continu les femmes enceintes avant, pendant et après l’accouchement. La doula de fin de vie offre elle aussi soutien et écoute, mais aux personnes en fin de vie et à leurs familles.

Quel est le rôle d’une doula de fin de vie et comment s’intègre-t-il dans le continuum de soins de fin de vie ?


Une récente revue systématique de qualité modérée a identifié cinq études examinant le rôle de la doula de fin de vie.

Des tâches non médicales variées

Comme elles ne sont pas encore considérées comme des professionnelles de la santé réglementées, elles offrent un accompagnement non médical complémentaire aux soins palliatifs et de fin de vie. Selon les besoins, elles peuvent fournir une présence compatissante, aider à la prise de décision en donnant des informations, aider à naviguer les services de santé et sociaux afin de répondre aux besoins, ou encore aider les proches à accepter la mort imminente.


Des rôles variant en fonction des milieux de soins

Les doulas de fin de vie offrent du soutien psychologique, social et spirituel. En dehors des milieux hospitaliers, elles sont engagées directement par les familles et leurs services sont rémunérés.


La reconnaissance

Le rôle des doulas de fin de vie est encore mal compris. Si certains les décrivent comme des «filles aînées» qui s’occupent de leurs parents mourants, d’autres voient plutôt leur rôle comme ayant des similitudes avec les infirmières spécialisées en soins palliatifs.


Des cours pour devenir une doula de fin de vie sont offerts au Québec, notamment à l'école Isabelle Pitre Coaching Inc. qui propose un programme de premier et deuxième cycle comportant 1000 heures. L’Association canadienne des doulas de fin de vie (End-of-Life Doula Association of Canada) poursuit ses efforts pour que les doulas de fin de vie soient reconnues et considérées comme faisant partie de l'équipe de soins palliatifs.


Les doulas de fin de vie peuvent représenter une nouvelle direction pour les soins personnalisés directement contrôlés par la personne mourante et un complément aux services existants.


Source MacMasterville University

136 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Non

コメント


bottom of page