top of page
  • Photo du rédacteurIsabelle Pitre Coaching Inc.

L'empathie


Vivre en société, c'est vivre avec les autres et autant que possible, de façon harmonieuse : condition sine qua non de notre bien-être. Dans le domaine de la communication à autrui, du coaching, de la thérapie, l'empathie tient un rôle clé.


Avoir de l'empathie pour quelqu'un, éprouver de l'empathie, ce sont des expressions qui s'appliquent généralement à autrui (une personne ou un animal).

Elles désignent notre capacité à ressentir les émotions ou les sentiments éprouvés par notre vis-à-vis sans forcément éprouver nous-mêmes la même émotion dans le contexte où se situe l'autre. Dans ce ressenti, aucun jugement de valeur n'a sa place.

On ajoutera à cette première approche que l'empathie est souvent confondue avec la sympathie ou la compassion. Or, ce n'est pas exactement la même chose, puisque :

  • La sympathie est le fait de partager les mêmes sentiments ou émotions sur de nombreux sujets – c'est « avoir des atomes crochus » - et cette constatation nous rapproche de l'autre. Nous sommes en sympathie.

  • La compassion au sens strict du mot signifie « souffrir avec » et désigne le fait d'être sensible à la souffrance de l'autre.

Celui qui a le plus marqué les esprits dans ce domaine, est sans doute le psychologue humaniste américain Carl Rogers (1902-1987). Il associe l'empathie à une reformulation des sentiments d'autrui, exprimée de façon verbale ou non-verbale (gestes, attitudes).


L'important dans l'empathie est de faire comprendre à l'autre que l'on comprend son monde. Cela implique que l'on parte du cadre de référence d'autrui sans faire entrer en ligne de compte notre propre système de références (non-jugement).


L'école Isabelle Pitre Coaching Inc. www.isabellepitrecoaching.com

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Non

Comments


bottom of page