top of page

La profession de Coach


Le marché du coaching représente plus 1.5 milliard de dollars au niveau mondial, ce qui n'est pas rien. On se pose la question ; c’est quoi un coach ?

Le coaching est une approche orientée solution et centrée sur la personne. Inspiré des thérapies brèves des années 70, de la neuro-science et de l'étude des comportements, le coach propose à son client une démarche proactive au cours de laquelle il questionne les comportements, capacités, croyances, de même que l’identité ou le sens que l'on donne à la vie afin de faire ressortir des états internes plus harmonieux et faciliter l'atteinte d'objectifs.


Un coach personnel accompagne dans la réalisation d'objectifs de vie. On parle de partenariat, d'outils d'accompagnement, de processus créatif, de générateur de changement, d'optimisation du potentiel humain.

La reconnaissance

Les coachs possèdent leurs associations. Ici au Québec, plusieurs associations encadrent la profession de coach et favorisent l’épanouissement des professionnels du coaching qui sont formés et certifiés d'écoles reconnues comme la nôtre. L’établissement de standards dans la pratique, et une déotontologie à respecter, sont à la base de ces associations. Pour être membre de ces associations de professionnels, il faut disposer d'une certification particulière, notamment d'un minimum de 1000 heures de formation pour exercer la profession de coach. Certaines prédispositions sont également visées, par exemple d'avoir une bonne communication et une grande capacité d’écoute et d’analyse. Évidemment, la capacité à créer une relation de confiance avec un client et à s'auto-observer jouent pour beaucoup dans la balance.

Il existe des formations pour devenir coach qui font l’objet d’une certification reconnue. Chez nous, il y a trois niveaux de certification en dehors de la base en coaching: CPC (Certified personnal coach), MCC (master certified coach), et PCC (professional certified coach). Chaque niveau exige un nombre minimum d’heures de formation et de pratique.

Les coachs ne sont pas des psys

Ici au Québec, la Loi 21 définit la pratique des psychologues cliniciens qui doivent suivre un cursus universitaire de 5 ans. Le type d'intervention de même que la clientèe visée par ces professionnels, n'entrent pas dans le même crénaux. Le psychologue répond avant tout à une problématique de souffrance, qu’il essaie de guérir. Le coach ne s'adresse pas aux problématiques de santé mentale. Il apporte son soutien et ses connaissances techniques, dans le cadre d’objectif à atteindre. Avant l'arivée de cette loi, n'importe qui pouvait faire un peu n'importe quoi. L'Ordre des psychologues s'est donc permis de faire un grand ménage pour éventuellement cesser les dérives et clarifier tout cela.

Mais si un coach n’est pas un psychologue, on verra souvent ceux-ci se former au coaching pour devenir coach. C'est dire que l'approche du coaching comme telle répond davantage à un certain type de personne, et que le coaching occupe une grande place dans l'esprit des gens.


L'école Isabelle Pitre Coaching Inc.

www.isabellepitrecoaching.com



45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Non

Comments


bottom of page